NAO Octobre 2021 Haut de page

8/10

Bonne nouvelle

Les salariés au niveau A1  A2  B  B 1 verront leurs salaires augmenter sur leur fiche de paye d’octobre

Le niveaux A1 passe à 1589.21

Les niveaux A 2  B et B1 passent à 1607€

Conséquence de l’augmentation du SMIC au 1er octobre

 

Quid des autres niveaux?

On peut s’apercevoir que le niveau B rattrape le niveau C ( 1607€  contre 1618€)

Les négociations se poursuivent avec la direction et nous syndicats.

Votre syndicat  FO au niveau national ( branche TSF ) a fait les propositions suivantes

Augmentation de 4.5 % des niveaux A B C D

2.5% pour niveau  E F G

Nous demandons que cette augmentation n’impacte pas la prime différentielle pour ceux qui en bénéficie.

Que l’augmentation des niveaux  C D E F C se fasse dès novembre. On ne peut pas rester avec un niveau C proche de B

La direction doit revenir vers nous sur le % d’augmentation qu’elle accordera , elle a déjà validé qu’il n’y a aura pas d’impact sur la prime différentiel.

La direction MILEADE attend la position de la branche TSF  pour poursuivre la négociation

Rendez-vous d’ici 15 jours

 

Pour la délégation syndicale FO

Ingrid B, Eric M, Alain V


Edité le 08/10/2021 à 16:22
29 SEPTEMBRE Haut de page

27/09

FO a demandé à notre direction l'ouverture de négociation suite à l'augmentation du SMIC, elle aura lieu de 29 septembre.

Aux heures difficiles de trouver du personnel pour travailler sur nos sites, une revalorisation de tous les salariés est plus que nécessaire, elle est vitale .

le paiement des heures supplémentaires majorées sera aussi un sujet à aborder, on ne peut pas demander aux salariés de faire des heures pour compenser la pénurie de main d'œuvre et ne pas payer les majorations d'heures pour les saisonniers.

Alain Vernoud et Ingrid Bouclet

Délégués syndicaux FO

 

 


Edité le 08/10/2021 à 16:17
Augmentation du SMIC Haut de page

16/09

FO demande l'ouverture de négociations salariales dès octobre suite à l'annonce de l'augmentation du SMIC  au 1er October.

Le SMIC passera de 1554.58e à 1589.47€

si le niveau A augmentera automatiquement cela ne sera pas le cas des autres niveaux , pour éviter un tassement par le bas, nous demandons que cette hausse soit accordée à tous les niveaux , intermédiaire compris , sans impact sur la prime différentielle.

Devant les difficultés de recrutements , devant la saison déplorable qu'on vécut de nombreux salariés, devant les départs massifs des CDI depuis moins de 3 ans ( 49) on attend un geste significatif de la direction.

Soutenez FO

Alain V

Ingrid B

 

Ingrid B

 


Edité le 27/09/2021 à 08:15
Pass sanitaire Haut de page

11:08:2021

Nous aurons l'occasion de revenir sur la mise en place du Pass Sanitaire pour les salariés au 1er septembre .

Pour l'instant toute demande ( suis je ou non vacciné),  de la part de votre direction doit etre faite sur le volontariat.

En attendant , ce que nous savons:

Lorsque le salarié est dans une situation où il ne peut pas présenter les justificatifs de vaccination demandés, l’employeur l’informe sans délai, le jour même,  et par tout moyen, de l’interdiction d’exercer.

La loi prévoit, à l’issue du 3e jour suivant le début de la suspension du contrat, que l’employeur organise un entretien avec le salarié au cours duquel seront examinés les moyens de régulariser sa situation. Concernant l’obligation vaccinale, l’employeur est toutefois également invité à privilégier l’instauration d’un dialogue avec le salarié et à organiser un entretien avec lui pour évoquer les moyens de régulariser sa situation.

Les informations suivantes lui sont alors transmises :

  • La possibilité, si le salarié et l’employeur sont tous les deux d’accord, d’utiliser des jours de congés ou des jours de repos (RTT, etc…) ;
  • La suspension de ses fonctions ou de son contrat de travail, et par conséquent de sa rémunération ;
  • Des moyens de régulariser sa situation pour pouvoir reprendre son activité.

La période de suspension du contrat de travail n’est pas assimilée à une période de temps de travail effectif pour la détermination de la durée des congés payés ainsi que pour les droit acquis par ancienneté. Le salarié conserve toutefois ses garanties de protection sociale complémentaire. La suspension du contrat prendra fin dès que le travail fournit les justificatifs demandés. Le salarié ne pourra pas non plus prétendre aux allocations chômage le temps de la suspension.

 

Important

Les salariés soumis au pass sanitaire peuvent présenter à leur employeur leur justificatif de statut vaccinal complet. Dans ce cas, l’employeur peut conserver le résultat du contrôle opéré et délivrer, le cas échéant, un titre spécifique permettant ensuite une vérification simplifiée.

Attention : l’employeur ne peut pas conserver le justificatif. Autrement dit, l’employeur ne peut pas conserver le QR code mais uniquement le résultat de l’opération de vérification c’est-à-dire l’information selon laquelle le pass est valide ou non.
Les informations ainsi collectées sont des données à caractère personnel soumises au Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD)..

 

A  votre écoute

Alain V


Edité le 16/09/2021 à 09:08
CSSCT exceptionnelle sur aménagement des bureasu Valence et Brioude Haut de page

20/07

2 réunions extraordinaires  CSSCT ont eu lieu (fin juin, et début juillet)  avec les élus sur la finalisation du projet de transformation et de gestion du changement du siège Valence / Brioude pour ce 2eme semestre 2021.

Avec un enjeu sur l'organisation des bureaux , sur Valence pour répondre ) une exigence du propriétaire qui a demandé la libéralisation des bureaux ( 1 er étage, au fond du couloir)

Ceci nous amène une série de questionnements, voici les réponses de la direction ( en bleu)

Si le code du travail ne fixe aucune surface minimale,il impose des exigences de sécurité et d'hygiène. L'espace de travail du salarié doit lui permettre de disposer d'une liberté de mouvement en hauteur et en surface suffisante.Ce  point est-il respecté ?

FO :pour rappel Des accès et passages de largeur suffisante , Largeurs de passage suffisantes pour accéder à son poste, aux éléments de rangements, aux plans de travail , Dimension de base : 80 cm¡  Pour permettre le passage derrière un bureau occupé : 180 cm

Sur Brioude : 80 cm sera respecté. Le passage derrière un bureau occupé ne semble pas problématique. Pas ou peu de cas en fonction de l’agencement retenu.  

Sur Valence :  Idem

FO :Est-ce que le  plan d’évacuation sera-t-il différent avec le réaménagement des bureaux ?

Sur Brioude : oui au R+2. En cours. Un bureau de contrôle s’assurera de la conformité concernant l’évacuation des locaux.  

Sur Valence : Oui probablement uniquement pour la salle de réunion du R+1. Des choix sont encore à faire et qui pourraient légèrement modifier son évacuation.

 

FO : Est-ce que ces préconisations INRS seront-elles respectées ? Surfaces minimales recommandées   10 m2 par personne, que le bureau soit individuel ou collectif

15 m2 si l’activité est fondée sur des communications verbales (exemple : centre d’appels téléphonique

 

Sur Brioude : Pas toujours (environ 10 m2 pour les bureau indiv et 7 m2 par personnes pour les bureaux collectifs.

Su Valence : 7.5m² par personne à minima en collectif et en individuel.

Pour les 2 sièges nous étudions des solutions pour une gestion optimal de l’acoustique.

Vérification chauffage , ventilation pour chaque bureau, salle réunion….

Sur Brioude : chauffage ok ; le sujet de la ventilation est à l’étude, notamment au nv de la salle de réunion.

Sur Valence : Chauffage, ventilation et climatisation sont pris en compte. Très peu de cloisonnements changent. Seul dans les « Bulles » une climatisation viendra compléter la VMC existante.

N'hésitez pas à me faire remonter vos propres interrogations

Alain Vernoud


Edité le 11/08/2021 à 16:42
Inquiétudes salaréis , syndicats, élus. Haut de page

1/07

Losr du dernier CSE , les élus ont rappelés à la direction nos inquiétudes  relayés par vous , salariés.,principalement lors de la réouveerure des sites mais aussi sur les sièges ,

Ci joint la communication que nous soutenons , syndicalement .

"Après nos nombreuses alertes depuis au moins 18 mois, sur l'épuisement des collaborateurs sur les sièges et l'inquiétude que nous avons émise de voir la même situation se reproduire sur les exploitations, force est de constater, aux vues des alertes que nous avons depuis la réouverture des sites de juin, que nous y sommes.

Nous nous questionnons donc sur la stratégie de mise en place du produit Miléade et tenons à remonter le ressenti de nos collaborateurs :

  • Un produit et des prestations conçus et développés sans implication des équipes.
  • Une volonté de centraliser les décisions et les procédures qui semblent aujourd'hui démontrer certaines limites.
  • Une mise en route des prestations Miléade qui auraient mérité plus de concertation et un étalement dans le temps.
  • Des équipes en souffrance par un manque de visibilité sur plusieurs sujets, un manque de reconnaissance, de soutien, de confiance et d'autonomie.

Cela s’ajoute à une autre source d’inquiétude, un nombre important de départs depuis 18 mois, sujet qu’il faudra travailler pour en connaitre les causes.

En tant que représentants de salariés impliqués dans leur entreprise et ayant démontrés notre volonté de pérenniser celle-ci (CHP, CP, 13ème mois), nous avons conscience que l'économie est importante pour construire Miléade et faire face à la crise sanitaire. Pour autant, nous sommes unanimes sur le fait que si chacun d'entre nous porte en lui les valeurs d'hospitalité, d'humanité et de responsabilité le plaisir n'y est pas.

Les conditions de travail actuelles entraînent stress et découragement et pourraient bien à terme voir s'envoler les talents de l'entreprise vers d'autres horizons.

Est-ce là la politique RH choisie par Miléade ? "

Retrouvez les echanges entre les élus et Julien dans le PV du CSE de Juin, à venir.

Si Julien est d'accord à 80, 90% de nos remarques, il s'inscrit en faux sur 2 domaines, le départ des salariés depuis 18 mois ( à ce sujet ce point sera à l'ODJ du prochain CSE) et sur la politique sociale.

Pour lui,"la situation dans laquelle on est aujourd’hui n’est pas le reflet de la politique  RH de Miléade.

Partager un constat qu’il y a des choses a amélioré, oui, partage des solutions et les construire ensemble, oui, dire que la situation du 24 juin est le reflet de la politique sociale de Miléade et lié aux départs depuis 18 mois cela frôle l’irresponsabilité."

Et vous qu'en pensez vous ?

Alain Vernoud

 


Edité le 11/08/2021 à 16:37
Le nouveau congé paternité Haut de page

1/07

A compter d'aujourd'hui la durée du congé paternité passe de 11 à 25 jours, soit au total avec le congé de naissance de 3 jours, 28 jours .

Tous les salariés en bénéficient quelque soit leur contrat ou leur ancienneté.

Une partie du congé est obligatoire, à la naissance de l'enfant le salarié bénéficie désormais d'un congé de 7 jours ( 3 jours pour le congé de naissance et 4 jours pour paternité.

L'employeur a interdiction d'employer le salarié durant cette période.

Alain Vernoud

 

 

 


Edité le 11/08/2021 à 16:37
Fin du télétravail Haut de page

27/05

Selon le projet du nouveau protocole sanitaire, le télétravail intégral ne sera plus la norme  à partir du 9 Juin.

Un nombre de jours minimal devra etre négocié au sein de chaque entreprise.

Au vue du résultat du sondage cela sera un soulagement pour certains, une source d'inquitéudes et de craintes pour d'autres.

Lors d'une reunion avec la direction nous avons établi le calendrier à venir des négociations

si la BDES , base de donnée , obligatoire sera le sujet prioritaire , pour nous le droit à la déconnexion et le télétravail sont des sujets à traiter le plus rapidement possible.

La direction ne veut pas entamer de négociations avant 2022.....

 

Alain Vernoud

DS FO

 

 

 


Edité le 11/08/2021 à 16:37
Résultat NAO 2021 Haut de page

28/4

Un accord n'a été trouvé que sur une prime exceptionnelle pour les bas salaires,

les modalités sont les suivantes:

  • Principe : une prime forfaitaire quelle que soit la durée du contrat
  • Montant : 130 € Brut
  • Bénéficiaires : les CDI et saisonniers titulaires dont le salaire de base mensuel est inférieur à 1700€ Brut et qui n’ont pas bénéficié de l’augmentation du SMIC au 01 Janvier 2021
  • Date de versement : Juillet 2021

Il est précisé que le salaire de base intègre le salaire différentiel mais pas l’ancienneté ou d’autres éléments de rémunération.

Nous avons pu obtenir que la condition suspensive, à savoir que la prime ne serait pas versée que si la performance économique est inférieure à celle prévue au business plan prévisionnel (à savoir une perte supérieure à 5 M€) soit enlevée.

 

A venir sur Mai la prime négocié dans le cadre de la rémunération nvariable......

A suivre

Alain Vernoud , DS  FO


Edité le 11/08/2021 à 16:37
La rupture conventionnelle. Haut de page

Voici une fiche sur la rupture conventionnelle.

Amitiés syndicales

Alain Vernoud

N'hésitez pas à nous contacter pour plus de renseigenement sur ce sujet oud'autres.


Information(s) complémentaire(s)
* Les documents rattachés sont soumis à identification

Edité le 11/08/2021 à 16:37
NAO prsque fin Haut de page

7/04

Lors de notre dernière réunion La direction a exprimé son souhait de ne pasaugmenter les salaires en 2021.

Par contre elle retient en partie la proposition faite par FO d’une aide exceptionnelle pour les bas salaires, salaire inférieur à 1700 € y compris en intégrant le salaire différentiel

Le montant serait de 130 € brut

Cela toucherait 200 salariés, 65 CDI et 133 ST

Ceci si les résultats de  l’entreprise sont conformes au budget

Elle ne retient pas l’idée d ’un WE gratuit pour les salariés

 

Cette proposition est loin de nous convenir, on aurait préféré des augmentations des noiveaux B et C pour éviter un nivellement par le bas du fait des augmentation de1% du niveau A.

FO serait peut etre signataire si on supprime la notion  de "résultats confoirme au budget"

N'hesitez pas à nous donner votre avis ,  sur alain.vernoud@wanadoo.fr

La délégation FO, Ingrid B, Jean Marc L ,Alain V

Autre information, nous sommes en négociation sur la mise en place du Réglement intérieur Miléade,  pour plus de renseignement , syndicaliser vous, devez acteur de votre entreprise.

pour nous rejoindre, syndicalisez vous , adherer   , bulletin d'adhésion en piece jointe

Alain Vernoud


Edité le 11/08/2021 à 16:37
Compte rendu réunion harmonisation du 17 septembre Haut de page

18/09

Quelques points actés:

Avantage nature repas , on se dirige pour un accord pour le personnel cuisine uniquement.Rappel pour les Ex Vac le repas était payanty et le restera donc sauf pour le personnel de cuisine.

Pour salarié Ex Cap , ceux qui étaient en avantage repas ( 20 à 30 personnes) ils auront un complément de rémunération pour compenser le paiement des repas.

 

Entretien tenue du personnel , direction pas d’accord pour négocier une prime.

Médaille d’entreprise , ok pour descendre à partir de 15 ans au lieu de 20 ans, 1500€ brut  avec participation du CSE à hauteur de 650€ brut.

Excellente nouvelle , un accord pour poursuivre avantage sur  transfert cout mutuelle et prévoyance pour 100 salariés ex Vac

Accord sur prime d’ancienneté pour les salariés qui seront au-dessus du taux futur retenu ,11% ou 12% , si un salarié est a 15 % ou 25 % il conservera son %

Points de divergence :

Journée de solidarité , la direction ne veut pas que l’avantage acquis pour salariés EX Vacanciel perdure.

Voir si cela sera sur un jour ( a définir) , un CP ou rajouter 7h au temps de travail

 Votre avis ?

Nombre CP

  CDI :  TSF  26.66 jours ouvrés ,  CAP  27  Vacanciel  30

Direction propose 27 , peu de marge de manœuvre

ST  25 jours

 votre avis?

Sur CP ancienneté  , la direction ne veut pas des 3 jours ex Vac mais a entendu notre message est ok sur 1 jour, voir 2

Mais 1 a partir de 15 ans au lieu de 10

Votre avis ?

Pour ex Vac qui ont 3 jours la direction est prête a étudier la possibilité de les conserver

Prime ancienneté

Chez Cap 10% maxi sur 21 ans

Vac   15 % maxi sur 15 ans

Proposition direction , prêt à aller à 12%  , revoir les échelons , donner à partir de 3 ans par exemple au lieu de 2 , et jusqu’à 15 ans

 Votre avis ?

Sur  nombre de jours forfait ou RC

Direction souhaite même nombre cadre et maitrise

Elle propose 10  nous on a fait un proposition à 14

Pour mémoire CAP   11j

VAC  13 cadre et 18 maitrises

La direction est favorable à faire une analyse pour maitrise et prévoir une compensation s’ils perdent trop

votre avis ?

 

Etant signataire ou pas du futur accord ,je suis à votre écoute pour échanger sur tous des sujets ( après le 15 octobre il sera trop tard)

Alain Vernoud, délégué syndical FO

04 94 57 70 87

07 87 00 02 71

alain.vernoud@wanadoo.fr

 


Edité le 16/09/2021 à 09:08
NAO suite N°2 Haut de page

24/03

Suite à la deuxieme réunion NAO de vendredi  dernier, la direction a clairement fait savoir son attention de ne pas pratiquer d’augmentation salariale cette année  alors qu'elle a été à l'initiative d'une réunion NAO sur les salaires .

elle en a profiter pour nous informer que notre demande de prime pour les salariés qui sont en télétravaille sur les sieges car choisit n'a pas été retenue . Rappel cette prime étant sensé couvrir les frais des salariés en restrant chez eux , electricité , chauffage, etc

FO a refait 2 autres contre- propositions:

Une prime en fin d’année si résultats sont meilleurs que prévus et revalorisation pour le niveau B et C pour éviter un tassement avec niveau A qui a augmenté de 16

Pour mémoire l'écart entre B et A était de 45€ , maintenant il ne serait que de 29€

C ,avant 79€ et maintenant 63€

 

Prochain rendez vous , le 2 avril

 

Soutenez nos revendications , adhérez à FO , pour la défense de vos droits

Alain Vernoud


Edité le 11/08/2021 à 16:37
Délégué syndical Haut de page

Délégué syndical FO  CAP VACANCIEL, trésorier CSE, membre à la CPPNI du TSF

Alain VERNOUD

vacanciel Carqueiranne  Tél :07 87 00 02 71  ou 04 94 58 70 87

mail : alain.vernoud@wanadoo.fr


Edité le 16/09/2021 à 09:08
NAO suite Haut de page

Lors de notre 1ere réunion avec la direction , la délégation FO composée d'Ingrid Bouclet( Merlimont), représentante syndicale FO au CSE et Jean Marc Lafaye ( Guéthary)  et moi meme,  a demandé :

que les réunions NAO est lieu plus tôt dans l’année avant que tous les salariés Miléade bénéficient d'augmentation au 1er janvier , voir 1er février au lieu d'Avril auparavant,

qu'une réflexion soit menée sur l'égalité de traitement entre les Hommes et les Femmes,

une augmentation salariale de 16€ pour les niveaux B, C,D,E,F,G

Une prime de 120 € pour les salariés travaillant en télétravail en 2021,pour couvrir quelques frais comme électricité, chauffage, etc

Prochaine reunion vendredi 19/03 , 17h

Nous vous tiendrons , bien sur informé du résultat des NAO.

Alain Vernoud, délégué syndical FO depuis 1993

 

pour nous rejoindre, syndicalisez vous , adherer   , bulletin d'adhésion en piece jointe

 


Information(s) complémentaire(s)
* Les documents rattachés sont soumis à identification

Edité le 11/08/2021 à 16:38

6/03/2021

Nous allons, le Mercredi 10 Mars, commencer les négociations concernant les NAO et principalement les  augmentations générales des salaires 2021.

 

Nous demandons que tous les salariés ayant un niveau supérieur au minima conventionnnel soit revalorisés pour éviter un tassement des différents niveaux.Pour rappel seul le niveau A a été revolorisé au 1er janvier 2021, suite augmentation du Smic.

Nous demandons une prime pour les salariés qui sont contraints de travailller en télétravail en 2021.

Alain Vernoud

délégué syndical FO

 


Edité le 11/08/2021 à 16:38
Propositions syndicales FO Haut de page

Compte rendu réunion Harmonisation du 30 Septembre

Fidèle à son habitude, FO communique

La réunion était placée sur 2 axes :

Les conséquences économiques à venir et nos contre-propositions pour l’accord d’entreprise

Nous avons profité de cette réunion pour évoquer la problématique des saisonniers titulaires liée à leur durée de contrat.

La convention collective prévoit que l’on est ST si on fait 12 mois dans les 24 derniers mois.

FO souhaite sécuriser les contrats des ST si les périodes d’ouvertures pour les années à venir devaient réduire , si un site ferme pour travaux, etc. ( passage à des saisons  de 5 mois par exemple)

 

Sur conséquences économiques , on y reviendra lors du CSE du 28 Octobre

Nos propositions ( en accord avec la CFE-CGC).

Nous avons rappeler nos principes, nous ne sommes pas et vous non plus , pour que les ex Vac perdent des jours sans compensation. On était à 30+3+1 soit 34  jours, si on passe qu'à 28 CP , on a une perte de 6 jours

Le jour de solidarité sera pris en compte pour tous les salariés , pourquoi pas mais il faufdra prevoir une compensation ( 85€ ) puisque cette journée faisait suite à une NAO où nous n'avions pas eu d'augmentation.

CP  nous sommes d’accord pour être à 28 pour les CDI ,( proposition employeur 27) avec compensation ( deja vu) pour ex Vac qui avaient 30 jours , les ex Cap bénéficiant ainsi d’un CP de plus.

Notre discours , qui nous semble t il a été entendu, repose sur une reconnaissance de la fidélité des salariés

C’est pourquoi nous sommes favorable à avoir des jours d’ancienneté , 3 jours . obtiendrons nous au bout de 10 ans comme avant , cela n’est pas sûr, on serait plus sur un calcul claqué sur celui de la médaille d’entreprise ( 15, 25 ,30 ans)

 

Sur nombre jours forfait

La direction proposait 10 jours pour tous , nous proposons 11 pour cadres et 15 pour maitrises , commerciaux , responsable restauration, chef de cuisine, responsable entretien, si moins de jour il faudra voir pour compensation financiere.

Enfin sur grille ancienneté notre proposition:

0 en dessous de 3 ans

2 % à partir de 3 ans

5 % à partir de 5 ans

8 % à partir de 8 ans

10% à partir de 10 ans

12% à partir de 12 ans

15% à partir de 15 ans

 

Le 13/10 nous serons en réunion sur Valence  pour connaitre les retours de la direction

 

Prochain rendez-vous mardi 6/10  sur l’astreinte


Edité le 11/08/2021 à 16:38
Accord pour salariés sasionniers. Haut de page

Cher(e) Collègue,

De nouveaux aménagements de la Convention Collective du TSF ont été mis en place pour les saisonniers n'ayant pas eu de contrat en Hiver 2021 et les saisonniers qui pour des contraintes économiques ont dû prendre une activité autre et de ce fait ne pourront pas honorer leur prochaine saison.

Accord de branche du 3 février 2021 relatif aux conditions de renouvellement des contrats saisonniers dans le cadre de la crise sanitaire liée à la Covid 19. 

(extrait)

...Les salariés saisonniers concernés sont ceux qui bénéficient du droit au renouvellement de leur contrat de travail conformément aux articles 22 et 23 de la convention collective mais qui ne sont pas embauchés au jour de la signature du présent accord et ne le seront pas au cours de la crise sanitaire couvrant les saisons : hiver 2020-2021, été 2021, hiver 2021-2022, été 2022 pour les motifs visés à l’article 2.2....

 

art 2.2 Aménagements pour l’application de l’article 23 de la convention collective :

 

  ...les salariés saisonniers conservent les droits acquis au titre de l’article 23 de la convention collective à la date d’entrée en vigueur du présent accord. Ces droits acquis sont le droit au renouvellement du contrat ainsi que l’ensemble des droits liés à la titularisation tels que prévus à l’article 30 de la convention collective. Ces droits seront mobilisables dès la saison été 2021 ou, pour les saisonniers qui n'effectuent que les saisons d'hiver ou qui ne seraient pas recrutés pour la saison d’été en raison de la crise sanitaire, dès la saison hiver 2021-2022. L’employeur en informe le salarié saisonnier dans les meilleurs délais et par tout moyen permettant de conférer une date certaine à cette information.

 

art 2.3 Dispositions complémentaires visant les salariés :

 

Les salariés saisonniers ayant dû pour des raisons économiques trouver une autre activité salariée qui ne leurs permette pas d’être disponibles pour la saison peuvent, sous réserve de fournir une copie du contrat de travail ou d’une attestation d’emploi, conserver leurs droits au titre de l’article 23 de la convention collective durant la durée de l’accord. Le salarié concerné en informe l’employeur par tout moyen dans les meilleurs délais et au plus tard dans un délai maximal de 5 jours ouvrés à compter de la première présentation de la proposition de contrat par l’entreprise si elle est effectuée par courrier ou de l’accusé réception si elle est effectuée par courriel.

Ces salariés pourront donc mobiliser ce droit au renouvellement dès la saison suivante et au plus tard au cours de la saison été 2022....


Edité le 11/08/2021 à 16:38
Situation difficile des salariés saisonniers faite d’incertitude et de précarisation Haut de page

23/02

Notre organisation syndicale FO est signataire de ce texte

 Vous trouverez en pièce jointe le courrier des partenaires sociaux de notre branche du tourisme social et familial à l’intention de Monsieur le Ministre de l’Economie, des Fiances et de la Relance, de Madame la Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion et de Monsieur le Secrétaire d’Etat chargé du Tourisme, des Français de l’Etranger et de la Francophonie.

Ce courrier met en exergue la situation difficile des salariés saisonniers faite d’incertitude et de précarisation ainsi que l’inquiétude des entreprises face au risque de ne pas pouvoir conserver des compétences essentielles.

 

Il nous semble qu’il est urgent de prendre des mesures spécifiques pour tous les salariés des entreprises du TSF.

Nous restons à ta disposition et à ton écoute pour discuter de ta situation.

Alain Vernoud, délégué syndical FO Miléade,


Information(s) complémentaire(s)
* Les documents rattachés sont soumis à identification

Edité le 11/08/2021 à 16:38
Quel avenir ? Haut de page

26/11  Au vue des annonces récentes (nos sites seront fermés pour les vacances de Noel , au minima jusqu'au le 23 janvier 2021 , perte de chiffre d'affaire à prevoir sur 2021)

La situation devient de plus en plus préoccupante que cela soit pour les salariés mais aussi pour notre Entreprise.

De nombreux salariés CDI vont passer au chomage partiel très rapidement , les contrats saisonniers vont être repoussés.

La situation financière 2021 Miléade ne peut que nous inquiéter. On voit que les plans sociaux se multiplient en France (IBM , Danone, ....) .

Comment sauver Miléade ?

Lors du dernier sondage mis en place par le CSE vous avez répondu à 62% que vous n'étiez pas favorable à faire un effort financier ,comme par exemple sur une partie de votre 13è mois .

Nous entendons votre message .

Notre direction d'ici une quinzaine de jours prendra la parole pour nous convaincre que c'est la seule solution pour eviter un PSE. Ceci bien sur après avoir étudié tous les axes de réductions de la masse salariale possible comme le non remplacement des départs, performance, charges sociales, etc.

Notre décision future , signature d'un accord de performance collectif , dépendra de différents facteurs:

1/ des aides de l'Etat à venir, on parle d'aides à hauteur de 20% du chiffre d'affaire de l'année 2019 ( plafonné à 100 000€) , de décalage du remboursement du PGE

2/ de l'aide de nos propriétaires , réduction des loyers ( 3M€ en 2020)

3/ et surtout de notre volonté à vouloir sauver nos emplois , on retiendra que 38% des salariés sont deja prêt à faire cet effort .

Il faudra conditionner notre éventuel accompagnement à tout cela mais aussi sur une mise en place de contre parties , il faudra suivant les aides de l'Etat tenir compte des bas salaires , soit en reduisant le % qui nous sera demandé soit de reporter sur 2 ans l'aide que l'on nous devrions consentir en 2021.

La situation est difficile , soyons solidaire et responsable

Salariés, nous devons etre present sur le court terme pour sauver nos emplois, pour sauver notre Entreprise.

Continuez à nous suivre sur notre page syndicale.

Alain VERNOUD, chef reception Carqueiranne

délégué syndical FO

 

 


Edité le 11/08/2021 à 16:38
Dernière ligne droite Haut de page

22/11 on rentre dans la dernière semaine de négociation de votre future accord Cap Vacanciel Miléade.

Avant tout je voulais remercier les salariés qui ont composé ma délégation FO, Jean Jacques B, Camille B, Eric M, Henri D, Alexandre D, des salariés issue de Vacanciel et de Cap.

Mais aussi les salariés, élus, RP qui m'ont fait remonter leurs questionnements suite à mes différentes communications syndicales tout au long de la négociation.

Bonne nouvelle , on est en passe d'obtenir 13 jours de RC ou JRTT pour les salariés cadres et maitrises au lieu des 12 , et on resterait à 18 pour les maitrises ex Vac.

Rappelons que sur 3 sujets on a obtenu ce que nous demandions depuis le départ , maintien de avantages acquis .

le premier ce sont les JRTT , RC  13 pour les cadres , et donc 18 pour les maitrises ex Vac,

le deuxième une prise en charge d’une partie de la mutuelle et prévoyance pour 100 salariés ex Vac qui avaient cela depuis de nombreuses années

 le troisième sujet concerne la prime d’ancienneté , on s’est mis d’accord sur 12% , les quelques salariés qui sont au-dessus de 12 % garderont leur montant de prime d’ancienneté  actuelle.

Bien sur on a été obligé de faire des concessions surtout coté Vac comme sur les CP , on en perd 3 mais au minima 2 jours seront payés sous la forme d'une prime dans le cadre d'un accord de rémunération variable et ceci dès Mars 2021.( et nous conservons notre décompte sur 30 jours jusqu'au 1er juin 2021)

Bien sur on perd la journée de solidarité qui était payé chez Vacanciel.

On conserve les 3 jours d'ancienneté ( nouveau calcul) , ceci est un avantage pour les ex Cap .Un calcul du 13e mois plus avantageux pour les ex Cap.

Une prime pour les salariés d'astreintes.

Dans l'accord on a validé le principe d'une médaille d'Entreprise dès 15 ans  ( contre 20 ans pour médaille du travail) , dès décembre 2020 , plus intéressante financierement pour le salarié ( 1500€ brut dont 650€ sera financé par le CSE) .

Pour finir le projet d'accord a été présenté au CSE , le retour a été positif.

Alain Vernoud ,délégué syndical

Vous voulez vous engager dans l'action syndicale, CSE , RP contactez moi ,alain.vernoud@wanadoo.fr

vous voulez faire respecter vos droits et ceux de vos collegues, les faire évoluer , rejoignez nous.

Soyez acteur , prenez vous même les decisions, ne subissez plus.

Alain


Edité le 11/08/2021 à 16:38
FO le seul syndicat a vous informer Haut de page

6/11

Quelques infos des dernières réunions harmo

On est dans la dernière ligne droite avec des plus et des moins

Que retenir :

La durée annuelle de travail est de 1589 H incluant la journée de solidarité , c’est à partir de ce nombre que se déclenche le paiement des Heures supplémentaires.

On a amélioré l’ancien accord sur les pauses , désormais on est sur une pause de 10 Minutes pour une journée supérieur à 4H et 5’ pour moins de 4H ( avant rien n'était prévu)

On est en désaccord sur le calcul des heures des saisonniers en fin de contrat , dans la proposition de l' employeur elle ne serait pas majorée.

Le nombre de CP sera de 27 jours ouvrés pour CDI et 25 pour saisonnier sur année complète

Les CDI ex-Vacanciel  perdent 3 jours mais on travaille sur un accord de rémunération collective qui permettra au minima d’avoir une prime équivalente à 2 jours de travail , garantie sur 4 ans.

Reste une problématique la prise des CP pour les saisonniers lors de leur contrat, on souhaite mettre un garde fou pour que l’on ne leur impose pas en fin de contrat la prise de CP ou que l’on mette des demi-journée CP comme cela se faisait chez les ex Cap. (une 1/2CP ne permet pas de dire qu l'on est en vacances et impact l'indemnité compensatrice.)

On a réussi  à conserver les 3 jours de CP ancienneté mais sur une autre base de calcul moins avantageuse,  10 ans 20 ans 30 ans

On a obtenu que les salariés ayant déjà leur nombre  les conservent  sur base ancienne soit 10 15 et 20 ans

 

On perd l’avantage  ( Vacanciel) du jour de solidarité ,obtenu en 2008, il faudra travailler 7H de plus.

On perd un peu sur les HS  20 au lieu de 25% mais de nombreux salariés ne demandaient pas la majoration de leur heures ou jours

Les heures supplémentaires sont rémunérées sur la base d'un taux horaire brut du salarié majoré de 20% ou repos équivalent jusqu’à 110h, de 35% ou repos équivalent entre 110h et 220h.

 

Pour salarié au forfait ,du changement

Seront concernés

Pour le personnel du siège :

-        Cadres

-        Salariés en charge du développement commercial : attachés commerciaux, commerciaux groupes, commerciaux sur sites

Pour le personnel des sites :

-        Directeurs d’établissements et adjoints, responsables d’exploitation

-        Chefs de cuisine et responsables restauration

-        Responsables maintenance


le nombre maximum de jours travaillés par année civile est fixé à 214 jours annuels. Ce forfait annuel de jours travaillés induit 12 jours de repos à prendre dans l’année.  

Au titre des anciennes pratiques, pour les salariés agents de maitrise ex-vacanciel en forfait jours, le nombre de jours travaillés par année civile est fixé à 209 jours. Ce forfait annuel de jours travaillés induit 12 + 5 = 17 jours de repos à prendre dans l’année.

 

Prime ancienneté  une nouvelle grille

Elle évoluera selon l’ancienneté suivante :

Entre 0 et 2 ans d’ancienneté : 0%

Entre 3 et 4 ans d’ancienneté : 2%

Entre 5 et 6 ans d’ancienneté : 3%

Entre 7 et 8 ans d’ancienneté : 4%

Entre 9 et 10 ans d’ancienneté : 6%

Entre 11 et 12 ans d’ancienneté : 8%

Entre 13 et 14 ans d’ancienneté : 10%

Entre 15 et + ans d’ancienneté : 12%

 

Mais Les salariés déjà présents dans l’entreprise et dont l’ancienneté est inférieure à 12%, verront leur prime d’ancienneté calculée selon le barème ci-dessus. S’il apparait que le montant antérieur de la prime d’ancienneté est supérieur à celle calculée via le barème ci-dessus, une « indemnité différentielle d’ancienneté » sera créée. Cette indemnité sera actualisée jusqu’à rattrapage.

Une vigilance particulière sur cette indemnité différentielle qui pourrait a terme être un piège pour les salariés , cela reste un sujet à voir avec direction

L’accord traite de l’astreinte, du paiement des repas, du paiement du logement du personnel, etc.

 

L’accord définitif sera présenté aux élus CSE pour avis avant que les OS décident de notre signature

N’hésitez pas à me donner votre avis

On a réussi à être légèrement mieux que ce qu’avait les ex Cap et un peu moins que ce que nous avions ( ex Vac)  mais dans l’ensemble on a réussi à sauver les meubles même si tout n’est pas parfait

 

Alain VERNOUD

DS FO

 

 


Edité le 11/08/2021 à 16:38
Compte renud reunion Négociation 14 Octobre Haut de page

19/10

n'hésitez pas à nous faire remonter vos ressentis sur les propositions de la direction sur les différebts sujets.

Nous sommes encore au stade de la négociation.

 RC ou JRTT

Direction propose de passer cadre à 12 jours et maitrise à 17 ( perte 1 jour pour Ex Vac mais  + 1 jour pour Ex Cap)

 

CP  direction  propose 27 jours pour CDI et 25 pour les autres (pour rappel les OS sont sur 28 jours)

La direction est Ok pour aller vers 3 jours d’ancienneté mais après 15 25 et 35 ans , syndicats pas d’accord sur les années ( plutôt  10 15 20 ans )

J’ai posé la question de  voir si on est sur 27 à partir de quand ? il me semblait anormal de le faire à partir de décembre mais plutôt au 1er juin 2021.

Prime ancienneté direction ok de monter à 12 % ( contre 15% avant pour Vac) mais problème sur nombre d’année pour les obtenir c’est-à-dire 21 ans pour 12%

On est donc contre

Voici notre contreproposition

3 et 4 ans    2%

5 et 6    3%

7 et 8   5%

9  10   7%

11  12   9 %

13  14  11%

15  ans     12%

A revoir aussi la médaille d’entreprise surtout pour ST pour qu’ils puissent en profiter ( réflexion sur 1 saison 1 année par exemple)

 

Au final les ex Vac perd 4 ou 5 jours

les ex Cap perd ¼ de mois suite perte de la prime collective ( aléatoire)

 

La direction propose une prime collective dès 2021 pour compenser en partie ces jours ou primes.

1 prime collective en 2021 et 2022 quelque soit les résultats de l’entreprise pour 450 salariés ( CDI et ST de plus de 24 mois) ,

Avec une répartition 50% temps de travail et 50% suivant rémunération

FO favorable à du 60%  T d T et 40% rému

Cette prime en moyenne représente 2 jours de salaire  .

 

Puis en 2023 2024 une prime collective plus importante si entreprise fait des résultats positifs ( +800KE)

Enfin de la participation en 2025

 

Un temps important fut consacré à l’Astreinte

Elle a été d’avantage cadrée , de 22H à 7H

 

Sur pauses , rédaction à la prochaine réunion, le principe retenu:

Validation de10 minutes de pauses rémunérées pour tous ( avancée pour salarié ex Vac car plus de notion de + de 4h consécutives)

Possibilité de 20 minutes supplémentaires non rémunérées pour ceux qui en auraient besoin .

 

Alain

alain.vernoud@wanadoo.fr


Edité le 11/08/2021 à 16:38
Compte rendu réunion Harmonisation du 3/09 Haut de page

8/09

Comme convenu FO vous informe:

La réunion a commencée par une information aux organisations syndicales sur les conséquences économiques suite au Covid, on sera en capacité de vous en dire plus après la réunion du CA du 15 Septembre et surtout après le CSE du 24 Septembre.

Sur Harmonisation :7 sujets seront évoqués et traités à la prochaine réunion le 17 septembre

Le transfert mutuelle prévoyance (concerne une centaine de salariés ex Vacanciel (lié à des négociation salariales syndicales) , voir pour maintien de cette avantage acquis ou remise en cause , vous connaissez la  position FO sur ces sujets : maintien des avantages acquis.

Autres sujet la journée de solidarité,  doit elle etre payée par l’employeur ou le salarié,( idem pour les salariés ex Vacanciel cela faisait partie d’un avantage acquis obtenu par les syndicats)

Il y aura le sujet du nombre de Congés Payés ,

Le nombre de forfait jours pour les maitrises et cadres,

Les 3 jours d’anciennetés ( avantage pour les ex Vac que l'on souhaite qui soit maintenu et accordé à tous)

Le calcul de la prime d’ancienneté,

L’accord d’intéressement ou complément de rémunération

 

Restera comme autres sujets à aborder

L’astreinte

Les temps de pause

 

Concernant les réductions séjours salariés , suite à nos demandes répétées, ce dossier sera travaillé en début d’année 2021 pour les séjours été, en attendant pour séjour hiver les dispositions actuelles continuent de s’appliquer.

 

Alain Vernoud

 


Edité le 11/08/2021 à 16:37
Négociation harmonisation 28/07 Haut de page

Sur Juillet 3 réunions ont permis d'avancer l'accord d'entreprise futur Cap Vacanciel.

Les négociations reprendront début Septembre sur des sujets "sensibles" , prime d'ancienneté, nombre de jours de CP, nombre de jours de forfait , jours d'ancienneté , etc .

D'autres sujets seront à revoir comme l'astreinte , la médaille d'entreprise, les heures supplementaires des saisonniers ( non majorées à la demande de la direction, majorées à la demande des syndicats)  , les avantages repas pour certains salariés,les temps de pauses ,  etc etc

 

Déja quelques principes ont été arretés:

Repos hebdomadaire (application de l’article 40 de la CCN). 

Dans les établissements ou services qui le permettent, les jours de repos hebdomadaires sont les samedis et dimanche.

Toutefois, compte tenu de la nécessité d’un fonctionnement permanent tous les jours de la semaine, les jours de repos hebdomadaires sont établis par roulement, chaque période principale de repos étant de 2 jours lorsque le service le permet, ou 1 jour au minimum avec l’accord du salarié, 1,5 jours consécutifs dans la mesure du possible.

Pour aménager le rythme de travail et les exigences de vie familiale, il est admis que, sur demande des salariés, les roulements de jours de repos hebdomadaires soient décalés de façon à ce que chacun puisse bénéficier d’au moins un repos dominical par mois.


Repos quotidien  

Conformément à l’article L.3131-1 du Code du Travail, le repos quotidien est fixé à 11h.

Cependant les activités de restauration et d’animation de CAPVACANCIEL nécessitent d’assurer la continuité du service et de la production.

Il est ainsi dérogé comme tel à la règle du repos quotidien :

  • le personnel de salle, de cuisine pourra avoir un repos quotidien de 10h, dans la limite de 4 jours par semaine.
  • le personnel d’animation pourra avoir un repos quotidien de 9h, dans la limite de 3 jours par semaine.

 

N'hesitez pas à me contacter si vous souhaitez en savoir plus .

Alain Vernoud

 

 


Edité le 11/08/2021 à 16:37
Compte rendu réunion 30 juin 2020 Haut de page

3/07 

Le 30 Juin nous avons abordé divers sujets dont les astreintes mais la discussion principale concernait la partie relative à la participation intéressement

on note le souhait de la direction que cette prime rapporte un mois de salaire pour un salarié  entre un  SMIC  et un SMIC +20%.....

En attendant  voici la réalité nous n'aurons pas de participation avant 2027 2028.

D’où la nécessité d’avoir un accord hybride d’intéressement. 

La direction est prête  à prendre un engagement pour qu’une somme d’argent ( 100€ , 300€ ? plus ou moins ?)  soit redistribuée aux salariés dès 2022 voir 2023

 

Quelques sujets seront à négocier:

comme qui seront les bénéficiares ? Au départ la direction souhaite exclure les saisonniers ( + de 3 mois )  , FO est contre

l faudra déterminer l'enveloppe, les criteres , etc

 

Prochain rendez-vous les 7 et 21 juillet

Soutenez FO

Alain Vernoud


Edité le 11/08/2021 à 16:37
GUIDE SANITAIRE POUR LES RESIDENCES DE TOURISME,CLUBS ET VILLAGES VACANCES DANS LE CONTEXTE DE COVID-19 Haut de page

9/06

retrouvez le projet de protocole sanitaire pour les villages et clubs de vacances ainsi que les résidences de tourisme.

Ce document a été élaboré par plusieurs opérateurs (FNHPA, SNRT, UNAT,…). Il est quasiment finalisé si ce n’est une modification de l’édito qui interviendra sous peu, l’important étant les conditions sanitaires prévues pour la réouverture.

Ce document sera soumis, pour consultation, aux partenaires sociaux de notre branche du TSF .

Vous trouverez les fiches par métiers.

Alain Vernoud , délégué syndical FO


Information(s) complémentaire(s)
* Les documents rattachés sont soumis à identification

Edité le 11/08/2021 à 16:37
Coronavirus: activité partielle, droit de retrait, confinement Haut de page

14/03

Alors que la propagation du coronavirus ou covid-19 menace désormais l’économie et le marché de l’emploi, beaucoup de questions se posent autour du recours à l’activité partielle (anciennement appelé «chômage partiel»), du droit de retraitet des compensations financières en cas d’arrêt de travail (indemnités journalières de la sécurité sociale).

1.L’activité partielleLorsque la fermeture temporaire d’une entreprise ou la réduction de l’horaire de travail sont envisagées, entrainant nécessairement une perte de salaire, il est possible de faire une demande de recours à l’activité partielle auprès de l’Etat afin que celui-ci prenne pour partie en charge les salaires. Ainsi, dans un contexte économique difficile, le recours à l’activité partielle peut être un outil important pour préserver l’emploi.

Conditions de mise en place:Pour bénéficier de ce dispositif et obtenir l'allocation de l'État correspondant aux heures dites chômées, l'employeur doit engager des démarches auprès de la Direccte avant la mise en activité partielle de son personnel.Une entreprise peut mettre en place uneactivité partielle si la baisse ou l’arrêt temporaire de son activité est due à a conjoncture économique

des difficultés d’approvisionnementxun sinistre ou des intempéries de caractère exceptionnel

la transformation, restructuration ou modernisation de l’entreprise

touteautre circonstance de caractère exceptionnel.

Le recours à l'activité partielle peut prendre plusieurs formes:une diminution de la durée hebdomadaire du travail ou une fermeture temporaire de tout ou partie de l'établissement.Dans les entreprises de plus de 50 salariés, l'employeur doit au préalable consulter pour avis les représentants du personnel concernant les motifs de recours à l'activité partielle.

La rémunération du salarié:

En période d’activité partielle, l’employeur doit verser aux salariés une indemnité de 70 % de leur salaire brut par heure chômée. Cela correspond environ à 84 % du salaire net horaire.

L’indemnité horaire est portée à 100 % de la rémunération nette antérieure du salarié lorsque des actions de formation sont mises en œuvre pendant les heures chômées.L’indemnité est versée par l’employeur à la date habituelle de versement du salaire.

Les heures chômées prises en compte correspondent à la différence entre lenombre d’heures réellement travaillées et la durée légale du travail (ou la durée collective ou celle prévue au contrat de travail si elle est inférieure).Seules les heures chômées en deçà de la durée collective applicable, et dans la limite de la durée légale, sont indemnisables.Les heures supplémentaires accomplies en raison d’un horaire collectif supérieur à 35 heures ne doivent pas être payées au salaire initialement convenu. Ces heures n’ouvrent pas droit au versement de l’allocation d’activité partielle de l’État à l’employeur.

Pour les salariés travaillant en forfait heures ou jours sur l’année, c’est la durée légale correspondant aux jours de fermeture de l’établissement ou du service qui est prise en compte (dans la limite de 7 heures par jour ou 3h30 par demi-journée de fermeture).La totalité des heures chômées est prise en compte pour le calcul des congés payés.

AV

 


Edité le 11/08/2021 à 16:37
Les entreprises et les salariés face au risque de pandémie due au COVID-19 (CoronaVirus) Haut de page

Dossier spécial : Les entreprises et les salariés face au risque de
pandémie due au COVID-19 (CoronaVirus) :
Premiers enseignements juridiques et sociaux

Le présent dossier a donc pour but de répondre principalement aux questions suivantes :
- Quelles sont les mesures préconisées par l’Administration du travail dans le cadre de
l’extension du coronavirus ?
- Face à des mesures pouvant affecter l’organisation du travail et les contrats de travail, quid des
droits individuels des salariés ?
- Quel rôle à jouer pour les institutions représentatives du personnel ?
- Quelle est la valeur juridique de la circulaire du 28 février 2020 ?
- En cas de survenance du risque sanitaire, le salarié peut-il exercer son droit de retrait ?

 


Information(s) complémentaire(s)
* Les documents rattachés sont soumis à identification

Edité le 11/08/2021 à 16:37
Négociation harmonisation du 8 Janvier Haut de page

11/01  Mercredi 8 Janvier , nous avons rencontré la direction sur la partie rémunération.

Cela a permis d'échanger sur le document de synthèse fait par la direction ( comparatif entre Cap et Vac)  sur la partie rémunération et avantages.

Nous avons balayé les avantages natures , logement , voiture, repas

les frais de déplacements, les médailles du travail, les aides au mutation interne,

ET les sujets les plus délicats comme le 13è mois, les indemnités de licenciements, de retraite  et la grille de la prime d'ancienneté.

sur prime d'ancienneté un comparatif:

la pratique Cap Vacances                                   

Saisonniers : contrat > 6 mois = 1 an
Ancienneté : montant du salaire de base
0 à 2 : 0%
3 et 4 : 1,5%
5 et 6 : 2,5%
7 et 8 : 3,5%
9 et 10 : 4,5%
11 et 12 : 5,5%
13 et 14 : 6,5%
15 et 16 : 7,5%
17 et 18 : 8,5%
19 et 20 : 9,5%
21 et plus : 10%

 

la pratique Vacanciel

Ancienneté : montant du salaire de base
0 à 2 : 0%
3 et 4 : 2%
5 et 6 : 4%
7 et 8 : 6%
9 à 12 : 9%
13 à 15 : 12%
16 et plus : 15%

Pour FO la fidélité à son entreprise doit etre récompensée, certains avantages comme la prime d'ancienneté sur le modèle que nous avions négocié chez Vacanciel mais aussi des jours de congés supplémentaires doivent etre accordé à tous les salariés de CAP VACANCES

Soutenez notre action

Alain Vernoud


Edité le 11/08/2021 à 16:37
Tract FO JANVIER 2020 Haut de page

7/01

retrouvez en piece jointe le tract de FO

Bonne lecture

AV

 

Vœux 2020 …

L’équipe FO vous souhaite ses meilleurs vœux pour l’année 2020 qui  s'annonce essentielle avec la finalisation des négociations de l'accord d'entreprise CAP VACANCIEL pour juin et une application fin novembre ! de cette même année. Mais aussi pour les prochaines réunions NAO (Négociation Annuelle Obligatoire) portant principalement sur les salaires, ainsi que pour la mise en place d'un accord d'intéressement qui ne prendrait son sens qu’en 2021 au mieux.

En attendant, les enjeux d'harmonisations sont importants, surtout du côté de Vacanciel....................(le suite à lire dans le tract)


Edité le 11/08/2021 à 16:37
Meilleurs voeux Haut de page

30/12 : je vous souhaite mes meilleurs voeux 2020 pour cette année qui s'annonce essentiel avec l'aboutissement de l'accord d'entreprise CAP VACANCIEL pour juin 2020 , pour une application fin Novembre .

Mais aussi les prochaines reunions NAO  , avec une augmentation du SMIC de 1.2 %

Et la mise en place d'un accord d'interessement.

On attendant les enjeux d'harmonisations sont importants , surtout du coté de Vacanciel.

Fort de 30 ans de syndicalisme, nous avons obtenu au fil du temps de nombreux avantages acquis.( 30 jours de CP , 3 jours d'anciennenté,une pause de 10 minutes rémunérées soit 6H50 de travail effectif,  des salaires au dessus de la grille conventionnelle, une prime d'ancienneté, etc, etc.

Une signature d'un accord avec la direction ne sera possible qu'en tenant compte de deux principes:

amélioration des avantages des salariés de Cap Vacances et maintien des acquis chez Vacanciel.

Nous avons déja fait des propositions dans ce sens sur les CP.

Suivez tout au long de l'année sur le site CSE, rubrique mes informations, syndicats  FO les comptes rendus des réunions d'harmonisation.

Harmoniser OUI ,  action d'établir des proportions heureuses entre plusieurs choses, de les mettre en accord, de les harmoniser, fait d'être harmonisé.

Désaccorder NON,  détruire l'accord, l'équilibre entre des éléments.

 

Suivez nous, nous savons que vous etes attachés à vos avantages acquis, socle sur lequel vous avez été embauché pour certains  comme le sont actuellement les salariés qui manifestent pour les retraites ,

alors rejoignez FO , syndicalisez vous.

Alain VERNOUD

délégué syndical FO

 


Edité le 11/08/2021 à 16:37
Retour sur la Négociation Harmonisation Cap Vacanciel lot 1 Haut de page

9/10

COMPTE RENDU réunion sur accord harmonisation CAP VACANCIEL

Mutuelle  nous avons acté le passage à la Mutuelle EOVI pour tous les salariés CAPVACANCIEL au 1er janvier 2020 ( avec les mêmes garanties)

Cela entrainera une légère hausse  pour les salariés de ex Cap Vacances, de 2 € pour un salaire de 1 580€   , pouvant aller à 3 €  pour 2000 € pour un salarié hors conjoint  mais avec une meilleure couverture des prestations.

Reste à négocier le transfert de charges pour 118  salariés ex Vacanciel, suite une NAO de 2008.

FO s’oppose à une baisse du pouvoir d’achat de ces salariés.

Prévoyance : les salariés ex Cap passeront chez CHORUM

On est favorable à la suppression de la franchise , peu d’ impact pour les salariés .

 

Par contre pas d ’accord à ce jour  sur le maintien ou non du régime complémentaire décès , invalidité

Pour FO si on supprime il faudra que l’employeur accorde une contrepartie financière en cas de décès ou d’invalidité du salarié

On attend de connaitre les chiffres  de ces prestations pour que l’employeur s’engage sur ce même montant.

 

Sur clause de mobilité , art 4 de notre accord ex Vacanciel ,on attend les propositions de la direction

 

Saisonnier titulaire et saisonnier prioritaire , un enjeu est en cours sur l'eventuelle perte de titularisation et de priorité suivant certains cas de figures.

Aucun accord pour l’instant

 

Prochain rendez-vous le 18 Octobre pour finaliser ce lot 1

Pour le lot 2 réunion le 13 novembre à Valence sur la partie temps de travail, durée du travail, forfait jour.

Alain et François


Edité le 11/08/2021 à 16:37
TRACT ELECTION CSE Haut de page

Du 11 au 16 avril 2019 se tiendra le 1er tour des elections professionnelles de Cap Vacanciel

Pour soutenir notre action et nous donner les moyens d’être des acteurs du changement, VOTEZ dès le 1er TOUR !

CANDIDAT(E)S Titulaires                                           CANDIDAT(E)S Suppléant(e)s

Nathalie LEONARDO                                                        Serge PIANET

Alain VERNOUD                                                               Mélissandre DETRIER

Camille BAUDU   ( Cap)                                                    Franck SUBIGER

Eric MORET                                                                      Anne Charlotte DELUGARD ( Cap)

Samira GESSOUM                                                            Thibault VALLAT  ( Cap)

Thierry SAPIN                                                                   Géa ANZIVINO

Marie Andrée CHAPAVEYRE ( Cap)                                      Claudine MOTTET

Mireille FOLINAIS                                                              Corinne LAFITTE

 

 

Alain VERNOUD (SNEPAT-FO)

alain.vernoud@wanadoo.fr   07-87-00-02-71


Edité le 11/08/2021 à 16:37
Tract commun FO / CGC Haut de page

le10/03  les organisations syndicales CAP VACANCIEL , FO, representé par Alain Vernoud, délégué syndical depuis 1993 au sein de Vacanciel , chef de reception sur le site de Vacanciel Carqueiranne et Céline Baray , déléguée syndical CGC meneront liste commune pour les futures elections du 16 AVril 2019.

 

Retrouvez en piece jointe le tract d'information.


Edité le 11/08/2021 à 16:37

3/11

FO doit négocier un accord de substitution pour les salariés d'ELLEA ( mutuelle justice)

a ce titre nous avons deux points d'améliorations à négocier :

13eme mois :  nous demandons que les ST soient inclus dans cet accord dès reprise de leur contrat 2

et que l'on tienne compte de leur ancienneté chez ELLEA pour l'attribution des jours d'anncienneté en effet  Vacanciel reprend une société avec des compétences , des salariés qui se sont investis  depuis des années dans leur entreprise.

AV


Edité le 11/08/2021 à 16:37
Commission Mixte Paritaire de la convention du TSF Haut de page

Comme vous le savez surement je fais partie depuis le début de l’année de la commission mixte paritaire du tourisme sociale pour notre syndicat SNEPAT FO

A ce titre nous travaillons actuellement sur les rémunérations

Présentation du projet patronal

Les axes du projet :

  • Une valorisation du renouvellement du contrat et non de l’ancienneté.  Suppression du passage au A2 par l’ancienneté.

FO : on est d'accord

  • L’unification des niveaux A1et A2 avec la création d’une majoration par la création d’un échelon obtenu lors du renouvellement du contrat sans condition de durée du contrat.

 

  • Une augmentation différenciée par groupe de niveaux et des dates de négociation adaptées.

 

  • Un effort sur les niveaux B et C en 2019, afin de recréer par étape des écarts qui ont été rognés au fil du temps.

 FO  nous demandons un effort sur les niveaux B et C dès 2018

Pour FO, un nouvel accord sur la politique de rémunération conventionnelle doit être finalisé en 2019 pour une application au 1er janvier 2020.

N’hésitez pas à me faire remonter vos remarques sur ce thème ou d’autres d’ailleurs

Pour ma part j’ai demandé la création d’échelon par niveau

B1 B2 B3

C1 C2 C3

D1 D2 D3

De façon que lorsque nous avons des évolutions de taches dans notre poste ( comme GTA , recrutement , et ) on augmente d’un  niveau mais aussi après une certaine durée d’ancienneté...

Alain VERNOUD , délégué syndical FO VACANCIEL.


Edité le 11/08/2021 à 16:37